Les business plans

47,00

Parce que l’apparence de votre bien est essentielle pour sa vente ou sa location, voici la formation complète afin de faire de votre espace un lieu de vie agréable et optimisé en termes d’agencement.

Description

Ca y est !!!

Vous avez lu tous les livres parlant d’immobiliers et êtes inscrits sur tous les blogs traitants de ce sujet.

Vous êtes donc prêt à passer à l’action.

Vous avez déjà fait vos recherches et il semblerait que vous ayez trouvé VOTRE bonne affaire immobilière.

Celle qui va vous rapporter du cash-flow, de l’excédent bref de la marge.

Vous avez fait tous vos calculs et l’affaire semble vraiment bonne.

Il ne faut surtout pas la rater.

Maintenant on passe à l’étape suivante (et non des moindres). Celle de trouver LE financement.

1ère étape on prend rdv chez le/la conseiller(ère) de sa banque. Et oh surprise on voit que ce n’est plus le/la même qu’il y a 1 an et qu’il/elle a encore changé.

Bref, il faut maintenant expliquer votre projet à une nouvelle personne. Une personne qui ne vous connait pas et qu’il/elle n’a « accès » qu’à des données personnelles vous concernant sur son ordinateur.

Il est même probable que si vous n’êtes pas « encore » propriétaire de votre résidence principale cela le ou la fasse paniquer. :-). Car c’est bien connu, la « bonne méthode » c’est d’acheter sa résidence principale !!

Heu what ? Si le(s) banquier(s) étaient si compétent(s) en matière d’investissement immobilier il est très probable qu’en quelques années ils ne seraient plus « banquiers ».

Bref, du coup, il faut exposer à ce(tte) nouvel(le) interlocuteur/trice votre projet. Et si vous lui parler de cash flow il est probable qu’il/elle vous dise que ce n’est pas possible et qu’il ou elle ne comprend même pas les moindre mots qui sortent de votre bouche.

Vous aurez beau citer tous les livres que vous avez lu et lui prouver que vous allez réaliser un investissement qui va vous et lui faire gagner de l’argent, le constat est sans appel. Il/elle vous parle chinois et vous parlez le russe. Donc forcément la conversation va être difficile et il est probable qu’elle se solde par un refus pour vous. Tout simplement car il/elle n’a rien compris. Donc c’est simple, la personne ne comprend pas donc elle ne vous prêtera pas.

Pourquoi ? Tout simplement car le/la banquier/ère est un(e) gestionnaire de risque. Mais attention, pas un’e) gestionnaire de risque pour vous mais un(e) gestionnaire de risque pour l’organisme pour lequel il/elle travaille => la banque. Donc s’il/elle ne comprend pas votre projet => il/elle pense que c’est risqué => si c’est risqué => refus.

 

C’est logique et trivial.

Par contre, je ne vais pas vous laisser dans la nature comme ça sans avoir de solutions quand même :-).

Le truc c’est que j’ai horreur des crédits.

Par contre, je dois bien avouer qu’ils sont nécessaires pour mon/nos futurs projets immobiliers. Et potentiellement pour atteindre notre indépendance financière.

Du coup, j’ai créé mes propres business plans.

Alors Kesaco ?

Il s’agit tout simplement de préparer son dossier en le présentant d’une manière logique et ou la seule solution serait uniquement d’obtenir un OUI de la part de votre interlocuteur => le/la banquier/ère.

En fait, j’ai créé 2 documents que vous pourrez télécharger et utiliser en fonction de votre interlocuteur.

Ces documents sont

  • un fichier Powerpoint (composé de 13 slides)
  • un tableau Excel

Alors concrètement à quoi servent ces fichiers.

Tout simplement, le but du rdv avec le banquier est d’obtenir un OUI concernant le projet que l’on expose.

Dans l’un ou l’autre des supports que vous allez utiliser pour demander votre crédit (fichier Powerpoint ou Excel) vous aurez les renseignements exacts à indiquer. Et cela afin de n’en n’oublier aucun.

Le truc c’est qu’avant de se concentrer sur le projet, votre interlocuteur à la banque va se concentrer sur VOUS. Afin de voir si votre discours est cohérent, si vos finances sont saines. Bref si vous avez la tête sur les épaules.

Puis il va se concentrer sur votre projet.

Je vais vous prendre mon exemple ^^.

J’ai créé ces business plans pour aller voir mon banquier pour l’obtention d’un crédit pour mon 4ème appartement.

En fonction des montants contractés, il devient de plus en plus difficile (même si on a des biens) d’obtenir des crédits immobiliers pour nos futurs acquisitions.

Bref, j’ai donc pris rdv auprès de mon banquier et il fut surpris de voir que j’avais apporté mon ordinateur avec un clé USB.

J’ai donc pu lui « montrer » mon futur projet et dérouler les slides les unes après les autres et être sûre de ne rien oublier.

A la fin je m’étais noté un pense bête des questions que je souhaitais lui poser. Par exemple, est-ce que je peux contracter un prêt glissant etc.

Du coup, il a été tellement surpris qu’à la fin du rdv il m’a demandé si je pouvais lui envoyer mon business plan.

Il était agréablement surpris.

Et de ce fait, puisque, JE lui ai fais une bonne impression et que le projet est cohérent, il m’a accordé le crédit à 130 %.

Cela signifie que la banque me prête pour :

  • l’achat du bien immobilier présenté
  • le financement intégral des frais de notaire
  • le financement de la totalité des travaux

Donc concrètement, d’après mes calculs, ce bien va me permettre de générer entre 300 et 400 € de cash-flow par mois. Oui oui j’ai bien parlé de cash-flow. Et cela sans sortir un seul centime de ma poche.

Pour aller même plus loin, le banquier a même négocié lui même certains points sur lesquels je voulais négocier.

Ainsi il m’a dit « Par rapport à votre projet, je vais même carrément vous enlever les IRA (indemnités de remboursement anticipé) de 3 % ».

Voici donc un point que je voulais négocier qui est désormais « acquis ». Je pourrais donc négocier plus facilement d’autres points.

Ce que je voulais vous montrer à travers cette page de présentation c’est que lorsque l’on achète un bien immobilier ou que l’on crée une entreprise, on a souvent l’impression de « quémander » quelque chose. Là en l’occurrence, un OUI pour obtenir un crédit qui nous permettra de se dégager du cash-flow.

De ce fait, on est « rarement » en position de force. Et le fait de se baser sur du contractuel, des faits, des chiffres et qu’on démontre par A + B que le projet est cohérent et qu’on va savoir correctement le gérer est un réel atout.

Vous le savez, je n’aime pas les crédits. Mais je dois bien reconnaître qu’ils sont indispensables à mon/notre acquisition de l’indépendance financière. Notamment pour les achats immobiliers.

De ce fait, mon but est de donner tous les éléments au banquier en une seule fois afin de ne pas multiplier les passages et les rdv qui sont une perte de temps et un facteur de stress que ce soit pour lui/elle et pour moi.

Et mon temps est bien plus précieux à le passer sur la rédaction d’article pour le blog ou en visite immobilière en vue de ma prochaine acquisition.

Je vous propose donc de télécharger mes business plans et de profiter du tarif de lancement de 47 €.

Une fois le paiement effectué, vous recevrez automatiquement un lien d’accès pour télécharger vos fichiers.

En cas de question, n’hésitez pas à m’envoyer un mail à : audrey@les-revenus-autrement.fr

A très bientôt

Audrey

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les business plans”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.