Doper sa rentabilité avec la colocation

 

Le dernier article était intitulé :

la décoration de votre bien locatif

 

Cliquez ici si vous voulez lire ou relire cet article.

 

Aujourd’hui nous allons parler rentabilité, cash flow positif, marge grâce à la colocation.

 

Car vous le savez certainement j’investis, depuis 10 ans maintenant, dans ce que j’appelle la colocation à haut rendement.

En effet, en moyenne j’obtiens entre 10 et 20 % de rentabilité (sans trop forcer).

 

colocation

colocation

Pour vous raconter très brièvement mon histoire.

Je suis arrivée à la colocation par hasard. Car c’est ma locataire de l’époque qui m’a demandé si elle pouvait partager l’appartement que je lui louais avec une de ses meilleures amies.

Voila comment tout à commencé.

Depuis, la colocation et moi c’est une grande histoire d’amour :-).

 

Plus sérieusement, nous allons voir ensemble quelques points (parmi beaucoup d’autres) qui sont essentiels à connaître lorsque l’on veut investir dans la colocation.

D’ailleurs si vous êtes intéressé par le fait d’investir dans ce type de location je vous recommande de cliquer sur ce lien => vous découvrirez ainsi la formation intitulée « Financièrement libre grâce à la colocation » que j’ai spécialement créée pour vous et dans laquelle je vous livre tout ce que vous devez savoir pour investir dans la colocation et obtenir une rentabilité similaire à la mienne grâce à des astuces INEDITES.

 

En fait, venir à la colocation c’est répondre à un besoin actuel.

 

En effet, je pense que si vous êtes investisseur (ou que vous souhaitez acheter pour vous même d’ailleurs) vous avez pu vous rendre compte des prix de l’immobilier.

Certes même si les taux d’intérêts actuels sont historiquement bas (ce qui est très très bien dans notre cas de figure) le prix de l’immobilier quant à lui reste élevé.

Les locataires recherchent ainsi plusieurs critères, être à l’aise, dans un appartement disposant de tout le confort possible, à proximité de tout et tout cela pour un tarif raisonnable.

 

Si vous souhaitez gagner de l’argent avec l’immobilier

 

il existe plusieurs méthodes (que je vous détaillerais prochainement).

La méthode la plus simple et la moins énergivore (à mon sens) reste la colocation.

Car non seulement cela vous permet de vous créer un patrimoine à moindre coût et d’obtenir une rentabilité très importante. Cela vous permet également de gagner de l’argent. Ce qui (toujours à mon sens) est le but premier de tout investissement immobilier.

 

Ainsi, comme je le disais dans l’une de mes vidéos, il n’est pas nécessaire d’avoir 50 appartements pour vivre de l’immobilier.

 

Close-up Of A Young Businessman Making House Of Banknotes

Financièrement libre grâce à la colocation

 

Un seul appartement, exploité en colocation, peut suffire à remplacer votre salaire.

 

Voyez plutôt.

 

Si vous achetez un appartement, qui a la bonne configuration, pour y faire de la colocation (je vous apprend comment le choisir dans la formation). Et si, par exemple, vous louez 5 chambres à 400 € et que votre mensualité de crédit est de 500 €.

Vous obtiendrez ainsi 5 x 400 = 2 000 € moins votre mensualité de crédit de 500 €. Vous obtiendrez donc un « revenu mensuel » de 1 500 € avec 1 seul appartement.

Bien sur vous allez me dire, tu n’as pas compté les impôts. C’est volontaire, car avec des montages financiers particuliers vous pouvez ne pas payer d’impôts pendant plusieurs années.  Ca c’est la cerise sur le gâteau.

 

Car vous utilisez l’argent des autres (de la banque) pour gagner de l’argent de manière récurrente.

 

Personnellement j’utilise cette méthode dans tous mes investissements.

 

Car vous le savez très certainement je déteste les crédits.

 

Ma méthode ultime d’investissement

 

– un seul de mes colocataires me permet de rembourser ma mensualité de crédit.

 

Ce qui signifie que si les loyers que j’ai fixé par chambre sont de 300 € et qu’il y a 3 chambres. Ma mensualité de crédit ne devra jamais dépasser 300 €.

Pourquoi me direz-vous ?

Car tout simplement j’ai un besoin de sécurité. Ce qui signifie que j’ai besoin de dormir sur mes deux oreilles. Je ne suis donc pas stressée, ni à la merci de quiconque lorsqu’un de mes locataires décident de partir. Je peux donc prendre mon temps pour choisir les « bons profils » sans êtes inquiétée par les échéances des mensualités de crédit qui arrivent.

 

avantage de la coloc

avantage de la coloc

 

Egalement, la co location offre plusieurs avantages.

 

– moins énergivore que la location saisonnière pour une rentabilité et une marge annuelles similaires.

– création de patrimoine,

– moins de concurrence sur des surfaces de 70 m² par exemple.

– fort potentiel de négociation (car le prix au m² pour des surfaces plus grandes est, par rapport à un studio par exemple, beaucoup plus avantageux). Par exemple, pour l’achat de mon troisième bien. Celui-ci était affiché à plus de 85 000 € pour un prix négocié à 53 500 €. Soit une négociation de 31 500 €. Pas mal non ?

– pas ou peu de carence locative (ni même pendant les mois d’été, car je pratique les doubles mois, je développerais cela prochainement). Car avec un système bien rodé ce sont mes anciens colocataires qui trouvent mes nouveaux colocs.

– vous pouvez vous garantir d’obtenir la totalité du loyer quel que soit le nombre de colocataire présent dans l’appartement grâce à la clause de solidarité.

– les sites de colocation gratuits ou payants foisonnent

profil des colocataires

profil des colocataires

 

 

Quels sont les profils de mes locataires ?

 

Contrairement à ce que la plupart des personnes peuvent penser, il y a tous les profils chez les colocataires. Etudiants, jeunes actifs, salariés, seniors.

Par exemple le profil des toutes mes colocations est différent.

Personnellement,  j’ai des étudiants, des jeunes actifs, des stagiaires.

Ainsi je différencie la colocation étudiante de la colocation entre adultes. Ces derniers ont besoin de louer une chambre pour quelques mois pour effectuer un stage dans ma ville par exemple.

C’est un point sur lequel je suis vigilante. Je veille à ce que les âges et les centres d’intérêts soient proches.

Il en est de même par rapport aux colocations mixtes (filles/garçons).

Si je loue un appartement qui comprend 3 chambres par exemple, je veille à ce qu’il y ait deux filles et un garçon et non l’inverse.

 

Les rentrées scolaires

Les rentrées scolaires

 

Profitez des différentes rentrées scolaires pour faire le plein

 

Ainsi toujours dans ma troisième colocation, lorsque je terminais les travaux d’une chambre, je la mettais en location.

J’ai pu donc profiter DES rentrées scolaires (différentes de septembre-octobre) auxquelles les investisseurs ne pensent pas toujours. Cela élimine d’autant plus la concurrence puisque vous êtes le seul à proposer un appartement de disponible au cours de l’année. Vous pouvez donc pratiquer les tarifs que vous souhaitez.

 

J’espère que vous avez aimé cet article. La colocation étant un de mes sujets favoris, je pourrais en parler pendant des heures. C’est la raison pour laquelle, par rapport à toutes les demandes et questions que je recevais, on m’a demandé d’en créer une formation et c’est ce que j’ai fais.

 

Donc si l’investissement en colocation vous intéresse et que vous souhaitez doper votre rentabilité n’hésitez pas à cliquer sur ce lien. Autant que vous appreniez à investir correctement avant de vous lancer dans ce type de location à haut rendement..

 

Mais vous n’êtes pas obligé de me croire sur parole. Le mieux c’est de laisser parler les personnes qui ont déjà investi grâce à cette formation et qui maintenant en vivent.

 

Je dirais même plus, vous saurez donc absolument tout sur la colocation de A à Z et vous connaitrez des informations inédites, qui vous feront gagner beaucoup d’argent et de temps, que vous ne verrez jamais ailleurs.

 

j'aime+partager

Bien sûr, n’hésitez pas à partager cet article si vous pensez qu’il pourrait intéresser des personnes de votre entourage.

Egalement pensez à laisser un commentaire, juste en dessous, à le partager sur Facebook en plus de votre abonnement à la chaîne Youtube. Tout ça ?! Oui oui.

Si vous voulez passer au niveau supérieur c’est maintenant que ça se passe. :-)

Vous serez ainsi, certain de ne rien rater. Car je vais publier de plus en plus sur ces supports.


9 commentaires

Benoit Marzanasco · août 25, 2016 à 12:05

Bonjour Audrey,

En te lisant, je songe de plus en plus sérieusement à profiter de l’opportunité qu’offre la collocation. Cela me paraît un investissement à forte rentabilité et peu chronophage (en comparaison au saisonnier).

Par curiosité, tu investis dans quelle ville ?

    Audrey · août 25, 2016 à 2:08

    Bonjour Benoit

    Effectivement, personnellement je ne vois que des « avantages » à faire de la colocation.

    Mais c’est comme tout, obtenir de la rentabilité et apprendre à gagner de l’argent dans ce domaine s’apprend.

    Cependant une fois qu’on a saisi le truc, c’est top, il suffit d’un seul appartement pour atteindre sa liberté financière ou dégager assez d’argent pour obtenir plus de temps libre ou se lancer dans d’autres projets. Et ça c’est top.

    J’investis dans la grande banlieue lyonnaise.

    A très vite

    Bien @micalement

    Audrey 🙂

      riou · février 15, 2017 à 1:27

      Bonjour Audrey,

      Au niveau des colocations tu pratiques plutôt le meublé ou la location vide?
      Merci

        Audrey · février 15, 2017 à 1:34

        Bonjour Marine

        Exclusivement en meublé

        À bientôt

Lolo · janvier 24, 2017 à 11:37

Bonjour Audrey,

Peux tu développer ta technique du « double mois » pour l’été stp ?
Une colocation avec 4 ou 5 colocataires, cela ne fait-il pas trop ?

Laurent

    Audrey · janvier 25, 2017 à 6:20

    Bonjour Laurent

    J’explique la technique du double mois dans le magazine les secrets de la Coloc (qui est actuellement en rupture de stock).

    Pour la Coloc à 4 ou 5 cela dépend de la ville où l’on investi. Dans des grandes villes telles que Lyon, Strasbourg, Bordeaux … ce serait possible. Mais dans ma ville ce serait beaucoup plus difficile. Beaucoup de turn over.

    À très vite

Jeje · juillet 13, 2017 à 1:39

Bonjour Audrey,

sur une coloc étudiants, comment faire pour éviter les carences locatives en été ? (en dehors des villes hyper tendues type Paris)
les étudiants ont l’habitude de louer des chambres/studios 9 mois et prendre congés l’été,
sur un studio tu peux essayer d’optimiser la vacance et le mettre en location courte durée Mais pas pour une coloc ?
du coup, la rentabilité en prend un coup si tu touches 9/12 de loyers sur une partie des co-locataires

    Audrey · juillet 13, 2017 à 8:24

    Bonjour Jerome

    Je vous remercie de votre intérêt.

    En fait j’ai « répertorié » 4 manières de ne pas avoir de carence locative en été.

    Pour information je fais de la Colocation depuis plus de 10 ans, avec liste d’attente, sans impayé de loyer ni carence locative.

    Voici l’une d’elle.

    Si vous créez un coup de cœur. Même si la rentrée est en septembre par exemple et que ce que vous proposez est à la hauteur. Les personnes feront l’effort sur quelques mois pour etre sur d’habiter dans le logement et ne pas le voir « filer » sous leur nez.

    J’enseigne cela et bien plus dans ma formation.

    À l’occasion faites un tour et découvrez une partie de ce que vous pouvez y découvrir dans la rubrique formation du blog.

    J’espère avoir pu vous aider.

    Bien à vous

    Audrey

Interview sur la colocation | Les revenus autrement · août 14, 2016 à 6:45

[…] Doper sa rentabilité avec la colocation […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprenez à gagner plus que votre salaire!

Laissez moi vous offrir gratuitement:
- Un extrait de mon guide sur les jeux radios
- Se constituer des revenus alternatifs (et vivre sans travailler)
- Calculer la rentabilité d'un bien immobilier

Vos données resteront confidentielles