la clé sur la porte

Comment investir dans la location saisonnière ?

« Article rédigé par Paul Laurent, auteur du site Notreargent.fr et gestionnaire de deux appartements en location saisonnière à Nantes sur Nantes-appart-hotel.com. »

La location saisonnière ou location courte durée est de plus en plus utilisé. Les clients des hôtels testent de nouveaux moyens d’hébergement plus cosy et moins couteux. Le nombre de sites spécialisé a explosé ! Étudiants, touristes, professionnel en déplacement, sont de plus en plus nombreux à choisir la location courte durée. Voyons ensemble comment profiter de cette opportunité.

Investir dans la location saisonnière, bonne ou mauvaise idée ?

Étant propriétaire de deux appartements en location saisonnière, ce n’est pas moi qui vais vous dire que c’est une mauvaise idée ! Les avantages sont nombreux. Premièrement, la rentabilité de ce type d’investissement est de loin la plus forte en comparaison à de la location à vide ou même de la location meublée standard.
Avec un simple studio, vous pouvez multiplier par 3 votre loyer !
Prenons l’exemple d’un studio loué meublé 550€/an dans une grande ville de France. Mettez le studio à la location courte durée. Vous allez louer votre studio non plus à l’année, mais à la nuitée !
Prix de la nuitée ? 59€, avec un taux de remplissage de 25 nuits par mois vous allez toucher 1475€. Bon ok c’est pas 3 fois plus, mais 2,68 fois :). C’est quand même largement plus intéressant en terme de rendement.
De plus, avec la location saisonnière vous n’avez pas d’impayé ! Eh oui, les futurs locataires règlent leur séjour à l’avance !
L’autre avantage de ce type de location est la fiscalité ! Vous allez pouvoir éviter de payer des impôts en toute légalité. Je ne vais pas aborder le sujet de l’impôt dans cet article, mais je peux vous dire que depuis que j’exerce comme loueur en meublé non professionnel (LMNP) mon impôt à diminué !
La location saisonnière peut être une mauvaise idée quand même en fonction de votre situation et de votre disponibilité. Faire de la location saisonnière demande du temps surtout si dans votre ville vous n’avez pas la possibilité de déléguer les tâches de réception et de départ des voyageurs et également l’entretien et le ménage de l’appartement.
Autre point, certaines mairies ne voient pas la location saisonnière d’un bon œil. Je pense à la mairie de Paris qui interdit la location saisonnière. Pensez à vous renseigner auprès de votre mairie avant toute décision.
On gagne forcément plus, mais cela demande forcément une contre parti en temps et en effort. Vous avez du temps et les moyens d’investir dans la location saisonnière ? Voyons ensemble si votre ville sera rentable…ou pas !

Faire de la location saisonnière dans votre ville, rentable ou pas ? La réponse.

Avant de vous lancer dans le projet de création d’appart-hôtels dans votre ville, il est important de savoir si votre ville attire suffisamment de monde.
Pour le savoir, il est important de prendre votre ville dans son ensemble. Voici une série de questions qui vont vous aider.
-Votre ville à t-elle un monument ou une attraction touristique majeur ? (Exemple Mont-Saint-Michel ou plage de Normandie)
-Des étudiants étrangers sont-ils amenés à venir dans votre ville pour un stage ?
-Y a t’il des congrès important organisé dans votre ville ?
-Il y a t’il toujours des gens qui se déplace vers votre ville ?
Si vous répondez oui à ces questions, c’est positif !
Un autre indicateur qui révèle que votre ville est attractive est la présence d’Hôtel ! Combien d’hôtel à votre ville ? Où sont-ils situés ? Pourquoi d’après vous sont-ils là ?
Enfin, l’autre chose à regarder est la présence ou non de personne qui font déjà de la location saisonnière dans votre ville. Pour cela c’est très simple, allez simplement sur les sites spécialisés comme airbnb, housetrip, abritel et booking. Tapez le nom de votre ville et regardez combien d’appartements sont en location. Sur certain site vous avez également la possibilité de regarder le planning (de vos futurs concurrents) des personnes qui font déjà de la location courte durée. C’est un plus pour connaître leur taux de remplissage et se faire une idée de la rentabilité possible. S’il le font c’est qu’il a peut être de la demande.
Vous pouvez également faire un test en louant votre propre appartement lorsque vous n’êtes pas là. Cela vous permettra de vous faire la main et de savoir si c’est fait pour vous ou pas.

Les raisons qui poussent à investir dans la location saisonnière.

Voici les raisons qui m’ont poussé à faire ce type d’investissement.

Comme nous venons de le voir, la rentabilité est forte. Il est tout à fait possible si votre achat est correctement effectué de dégager un cashflow positif. Tout dépend de la mensualité de votre crédit, mais il n’est pas rare d’avoir un revenu complet avec ce type de location.

C’est une façon d’avoir un revenu autrement que par votre salaire.

Le risque d’impayé est nul. Vous touchez votre loyer avant le séjour des voyageurs. De plus, vous avez en fonction de la période, des réservations longtemps à l’avance ! Vous avez même de la trésorerie.

La fiscalité est vraiment avantageuse.

L’appartement se dégrade moins vite. En prenant une caution, les gens font attention à votre location.

Lorsqu’on fait l’accueil des gens qui loue votre appartement, ils ont le sourire et ne font pas la gueule ! Voici mon petit plaisir :). Contrairement a mon job ou souvent les personnes font la gueule… Quand vous faites de la location courte durée, les gens viennent dans votre appartement pour penser à autre chose. Ils sont donc détendus et agréables. De plus quand c’est des étrangers, je peux m’exercer à parler une autre langue (anglaise le plus souvent).

Les raisons pour ne pas faire de location saisonnière

La location de courte durée demande du temps et de la disponibilité de votre part. Si vous n’avez pas de temps, inutile de vous lancer dans ce projet. Il faut être disponible pour faire les états des lieux entrant et sortant puis faire le ménage.
Si vous fournissez les draps et je vous le recommande (pour l’entretien de la literie), vous aurez aussi la tache de les laver.
Autre point important. Dans certains règlements de copropriété, il est mentionné qu’il est interdit de faire de la location de tourisme. Inutile aussi de faire de la location saisonnière dans ce cas là. Les allés et venus des voyageurs vont forcément intrigué les voisins !

Les dangers de la location saisonnière

La location courte durée présente de nombreux avantages c’est certain. Il est néanmoins important de connaître les risques liés à cette activité. Oui, tout n’est pas tout rose…
Ayant 2 années d’expérience, j’ai eu l’occasion d’avoir au téléphone certaines personnes très douteuses…
L’un des gros dangers est la prostitution. Les hôtels ne sont pas « pratiques » pour ce genre d’activité. Les prostitués se dirigent de plus en plus vers les locations de courte durée pour exercer. Il faut savoir que si vous loué à des prostitués, vous pouvez être tenue pour responsable de proxénétisme comme le dit l’article 225-5 du code pénal.

« Le proxénétisme est le fait, par quiconque, de quelque manière que ce soit :

1° D’aider, d’assister ou de protéger la prostitution d’autrui ;
2° De tirer profit de la prostitution d’autrui, d’en partager les produits ou de recevoir des subsides d’une personne se livrant habituellement à la prostitution ;
3° D’embaucher, d’entraîner ou de détourner une personne en vue de la prostitution ou d’exercer sur elle une pression pour qu’elle se prostitue ou continue à le faire. »

Un loueur à déjà été condamné pour ça. Il louait son appartement sans vraiment faire attention et avait souvent la même cliente…
Attention aux activités comme les massages dans votre bien c’est une autre façon de dire prostitué.

Il est donc très important de se protéger un maximum avec un contrat de location saisonnière et de vérifier les pièces d’identités des personnes qui louent votre bien. Heureusement, il existe de nombreuses façons de les démasquer, mais je ne vais pas en parler dans cet article. Soyez donc vigilant.
Comme pour la prostitution, certaines personnes pensent pouvoir exercer une activité professionnelle dans votre bien. Il ne s’agit pas cette fois de « massage », mais de voyance.

Vous avez aussi un risque de cambriolage plus fort. Cependant vous avez des assurances, mais cela reste très désagréable !

Prêt pour l’aventure de la location courte durée ?

Malgré les dangers et les inconvénients de la location saisonnière, j’ai déjà eu plus de 251 personnes qui ont séjourné dans mes appartements. La chose la plus spectaculaire a été le chiffre d’affaires de 2014 ! Supérieur à mon propre salaire !

« Article rédigé par Paul Laurent, à travers son expérience, apprenez à devenir le roi de vos finances pour mieux atteindre l’indépendance financière ! »

Des questions sur la location saisonnière ? Posez-les dans l’espace commentaire si dessous.


5 commentaires

Sophie ~ Gagner Son Argent · mai 5, 2015 à 7:46

Ca tombe bien que vous parliez de cela, car mon ami s’est fait littéralement bousillé son appartement (studio de 27 metre carré) à cause d’une « prostituée » qui à fait des allers retours avec les clients pendant 3 jours, ça lui à quand même coûté 680 euros en travaux de peinture notamment ;

Norbert · mai 12, 2015 à 11:27

« Vous allez pouvoir éviter de payer des impôts en toute légalité. Je ne vais pas aborder le sujet de l’impôt dans cet article, mais je peux vous dire que depuis que j’exerce comme loueur en meublé non professionnel (LMNP) mon impôt à diminué  »

Dommage d’avoir occulté ce point… c’est probablement un des plus intéressant de cet article ! Je reste demandeur pour connaitre ce mecanisme permettant de défiscaliser ses revenus locatifs et de diminuer son impot … a tres vite !

    Audrey · mai 12, 2015 à 11:48

    Bonjour Norbert,

    Je vous remercie de votre message.

    Effectivement, toutefois et vous comprendrez aisément que traiter la location Saisonnière en un seul article est difficile. Tellement ce domaine est vaste.

    Toutefois pour répondre à votre question et éclaircir un peu ce point de fiscalité. Voici la réponse :

    « Fiscalité LMNP avantageuse pour les locations saisonnières

    Si vous louez un gîte rural, une chambre d’hôtes ou un meublé de tourisme (qui n’est donc pas la résidence principale des locataires), le seuil de recettes pour bénéficier du régime micro-entreprise s’élève à 82 200 euros par an, avec un abattement forfaitaire de 71 % »

    À plus tard

    Audrey 🙂

Denis · mai 11, 2016 à 11:56

Ayant moi-même réaliser un investissement immobilier à but de location, je ne peux qu’approuver cet article très bien écrit!

Nouvelle expérience immobilière | Les revenus autrement · mai 10, 2015 à 9:07

[…] Je découvre la location courte durée avec Paul. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprenez à gagner plus que votre salaire!

Laissez moi vous offrir gratuitement:
- Un extrait de mon guide sur les jeux radios
- Se constituer des revenus alternatifs (et vivre sans travailler)
- Calculer la rentabilité d'un bien immobilier

Vos données resteront confidentielles