Bon nombre de personnes repoussent l’éventualité d’acheter en se disant « j’achèterais plus tard ». « Je vais attendre ». « Car ce n’est pas le bon moment ».

Mais quand on y réfléchit. Quel est le bon moment ? Celui qui serait le plus propice pour investir et penser à améliorer son quotidien et sa vie future. Serait-ce celui ou vous vous serez constitué l’apport voulu ? Ou lorsque vous obtiendrez cette augmentation très attendue ?

Voici la réponse à votre question.

Le bon moment, c’est maintenant.

En effet, quoi que vous fassiez. Ou à moins que vous soyez doté de don de voyance, vous ne pourrez pas prédire l’avenir. En immobilier, comme dans la vie, nous aurons des bons et des mauvais moments. Alors autant commencer notre enrichissement maintenant.

Plus on le commence tôt et moins ce sera difficile. Car plus on devient propriétaire jeune, plus le pouvoir d’achat est important.

De plus, les banques proposent plus de facilité aux personnes qui souhaitent se lancer jeune dans l’aventure immobilière. Comme des facilités d’épargne, une assurance moins élevée ou des taux d’emprunt plus faibles.

Vous savez, également, qu’en ce moment, l’immobilier n’a jamais été aussi abordable. Entre le prix des logements en baisse et les taux immobiliers bas. Vous pouvez donc acquérir le bien que vous convoitez beaucoup plus facilement.

Vous devez connaître votre capacité d’emprunt afin d’investir en toute sécurité. Mais avant tout, vous devez définir vos objectifs. Quels sont vos objectifs de vie. Et maintenant quels sont vos objectifs en terme d’enrichissement.

Bien sur, l’achat d’immobilier demande de la préparation et de la réflexion. Évidemment, si vous changez tous les 6 mois de région et que vous êtes toujours à découvert, ce sera plus difficile.

A contrario, les banques seront rassurées si vous avez un peu d’épargne. Même sans l’utiliser et en empruntant la totalité voire même les 110 % (crédit + frais de notaire) ou 130 % (crédit + frais de notaire + travaux). Il est important que vous gardiez cette épargne. Car cela montre à l’organisme prêteur que vous savez mettre de côté. Il sera donc plus en confiance et sera enclin à vous prêter plus facilement.

Et vous quelle est votre situation ? Avez-vous attendu d’avoir un apport avant d’investir ? L’avez vous utilisé ? A quel âge avez-vous débuté ? Faites-nous part de vos expériences.

Bien sûr, si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire juste en dessous, à le partager, à vous inscrire sur le blog et sur la chaîne Youtube. Vous serez ainsi, certain de ne rien rater.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprenez à gagner plus que votre salaire!

Laissez moi vous offrir gratuitement:
- Un extrait de mon guide sur les jeux radios
- Se constituer des revenus alternatifs (et vivre sans travailler)
- Calculer la rentabilité d'un bien immobilier

Vos données resteront confidentielles