L’importance des relations et du bouche à oreille sont tout aussi importantes que le fait de chercher des biens a acheter sur internet ou via les agences immobilières.

Je m’explique, je vous ai indiqué dans un précédent article que je m’étais en quelques sortes liée d’amitié avec une voisine âgée. Celle qui m’avait fait savoir qu’un appartement au premier étage était disponible à la vente. Et bien cette même voisine m’a demandé de venir chez elle et m’a fait une proposition étonnante.

En effet elle m’a invitée à venir prendre un café puis elle m’a demandé combien j’avais en épargne. Heu ?! Comment ça combien j’ai d’épargne c’est quand même personnel comme question surtout que nous ne sommes que voisines. J’ai répondu sans réfléchir, troublée, que j’avais 21k€ et je lui demande pourquoi. Là elle me demande comment je trouve son appartement. Je lui dis sans arrière pensée qu’il est très agréable, lumineux mais qu’il faudrait effectuer pas mal de travaux de rénovation pour le remettre au goût du jour. Et c’est à ce moment qu’elle me fait sa curieuse proposition. Elle me demande si je souhaiterais l’acheter au prix du montant de mon épargne mais que le deal c’est qu’elle souhaiterait y rester pendant 5 ans. Comme une sorte de viager. Je lui ai dis que j’allais y réfléchir.

Puis quelques jours après, je suis revenue vers elle pour l’informer de ma décision. Je lui ai dis que j’étais d’accord mais que je souhaitais que le prix des 21000 comprenait les frais de notaire car je ne souhaitais pas emprunter. Elle a donc réfléchi et m’a dit qu’elle fixait le prix d’achat à 18k€ le reste servant à payer les frais de notaire. Je lui ai donc dis que j’étais d’accord. Nous étions en novembre 2009.

J’étais donc propriétaire d’un appartement occupé à titre gratuit qui ne me coûte pas un centime car le bénéfice fait grâce aux loyers de mon 1 er appartement me permet de ne pas sortir un centime de ma poche pour ces appartements pour le paiement de toutes les charges + revenus fonciers etc.. et me permets également de me dégager un cash flow positif.

J’ai calculée la rentabilité de cet appartement lorsqu’il sera loué je serais pratiquement 11 %.

J’envisage, une fois que celui ci sera loué d’acheter non pas 1 mais 2 appartements en même temps afin d’accéder à mon but qui est je vous le rappelle de me créer un revenu complémentaire et si possible de vivre grace à mes investissements immobiliers.

Nous allons arriver en novembre 2014 au terme de notre accord des 5 ans.

Si l’investissement en viager vous intéresse. Le blog de Fabrice vous donnera toutes les indications pour vous lancer en toute sérénité. En effet, il a créé un guide très complet qui vous guidera pas à pas dans l’achat d’un viager (http://viager-rentable.com/achat-viager-securise/?utm_source=blog&utm_medium=header&utm_campaign=avs).

Qu’en pensez-vous ? Qu’auriez-vous fais à ma place ?

Bien sûr, si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire juste en dessous, à le partager, à vous inscrire sur le blog et sur la chaîne Youtube. Vous serez ainsi, certain de ne rien rater.

 


6 commentaires

De Coster Sylvain · mai 20, 2014 à 12:02

Bah je ne sais pas trop. La question que je me pose c’est que va-t-il se passer en novembre ? Qu’est devenu la grand mère ? En gros elle va continuer à habité son appartement mais en te payant un loyer ? Elle compte déménager, s’installer en maison de retraite peut-être ?
Et autre question comment as-tu pu acheter un appartement à un tarif aussi bas ? Il me semblait qu’il existait des lois française qui interdisaient de vendre à tarif bas par rapport au prix du marché ?

    Audrey · mai 20, 2014 à 7:56

    Effectivement nous avons un accord et à l’issue des 5 ans nous allons voir car elle souhaitait effectivement partir en maison médicalisée. L’appartement a été vendu comme un viager c’est donc ce qui justifie le prix (sachant que le deal était qu’elle devait y rester 5 ans sans payer de loyer). Le « montant de non versement des loyers » était en quelque sorte inclus dans ce prix d’achat de départ. Par contre et comme je l’ai dis j’ai toujours la possibilité de le revendre. Je l’ai fais estimer.

    InvestMan · mai 25, 2014 à 6:06

    @Sylvain : Il s’agit d’un marché de gré à gré où on achète et on vend au prix qu’on veut dès lors où il y a un commun accord entre les deux parties. Personne ne peut interdire une personne de vendre son appartement parisien d’une valeur d’un million d’euros à seulement 1€ symbolique !

    Le notaire préviendra évidemment le vendeur qu’il s’agit là d’une grosse erreur, mais si le vendeur veut que ça se vende à ce prix, alors rien ne peut l’empêcher !

      Fabrice de Viager-Rentable.com · juin 11, 2014 à 1:03

      Bonjour à tous,

      @InvestMan
      Pour un prix de vente dérisoire, ce n’est pas tout à fait vrai sauf à prendre 2 risques :

      1/ redressement sur les droits de mutation : le fisc peut entamer une procédure de redressement des « frais de notaire » en estimant la vraie valeur du bien. en effet, le fisc reçoit moins d’argent puisque le prix d’un bien sous-estimé entraîne moins de droits de mutation.

      2/ rescision de la vente pour cause de lésion : le vendeur peut revenir sur sa vente pendant 2 ans en arguant que le prix était trop bas (lésion de 7/12 eme du prix normal).

      Donc on peut vendre à n’importe quel prix mais il y a des risques tout de même.

      A bientôt,

      Fabrice

      De Coster Sylvain · juillet 7, 2014 à 9:46

      En fait il me semblait que j’avais vu qu’il existait des lois pour cela. Par exemple mon frere et sa femme on voulu racheter la maison de la grand mêre (qui vit en maison de retraite) et ils n’ont pas pu l’acheter au prix qu’ils voulaient. Il devaient resté dans les prix du marché.
      Mais c’est peut être un cas particulier pour éviter les fraudes sur les héritages. Parce que dans ce cas au lieu de léguer de l’argent et que les bénéficiaires payent des taxes/impots/droits sur ceux-ci il suffiraient au légataires d’acheter une immense maison/immeuble/etc et de le revendre à leurs enfants 1€ qui eux n’auraient plus qu’à le revendre au pris normal pour toucher l’héritage sans les droits de successions ? Bon après j’ai pas fait les calculs entre droits de successions et frais de notaires, taxes sur les plus valus, etc).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprenez à gagner plus que votre salaire!

Laissez moi vous offrir gratuitement:
- Un extrait de mon guide sur les jeux radios
- Se constituer des revenus alternatifs (et vivre sans travailler)
- Calculer la rentabilité d'un bien immobilier

Vos données resteront confidentielles